Et si je continuais la suite de ma vie ?

J'avais 13 ans et demi quand j'ai rencontré Jean Pierre, il en avait 2 de plus !!!!

J'étais fille d'ouvrier Michelin, lui aussi.

J'habitais un quartier en banlieu de Clermont-Ferrand, lui aussi.

Je connaissais un peu son frère qui avait 1 an de plus que moi et qui me plaisait bien, mais le hasard a fait que c'est avec lui que je suis sortie pour la première fois.

Ma soeur de 2 ans mon aînée devait m'emmener partout avec elle.... alors nous passions beaucoup de temps ensembles en ce temps là.

Elle avait une mobylette, et nous nous amusions à faire le tour des quartiers de La plaine où nous habitions , en général j'étais sur le porte bagages et nous tournions deux fois, trois fois et plus dans les mêmes rues, ça nous amusait bcp, mais à présent je me rends compte que ça ne devait pas amuser les parents de nos amis....

Un jour, en avril, nous nous promenions comme ça dans les rues en mobylette , en faisant les imbéciles comme c'est souvent le cas à cet âge là, et d'un coup ma soeur a freiné à mort, car devant nous des garçons avaient fait un barrage, pensant qu'à force de passer nous en avions après eux.... (c'était pas faux) et moi derrière la mobylette je ne me tenais pas, j'ai basculée en arrière et c'est ainsi que j'ai fait la connaissance de Jean Pierre qui allait devenir mon mari plusieurs années plus tard !!!!  En me foulant une cheville par la même occasion ....

Ma soeur est sortie dans les jours qui ont suivi avec le copain de JP et  nous deux nous tenions la chandelle comme on dit, aussi il nous est venu à l'esprit d'en faire autant !!!

Nous nous sommes fréquentés pendant les 4 ans qui ont suivi , nous avons continué notre scolarité , et avons passé nos diplômes respectifs avec succès malgré nos familles qui ont essayé un temps de nous éloigner pour nous éviter de faire une "bêtise" et plus ils nous éloignaient plus on se rapprochait !!!

Après bien des déboires, et nos familles respectives qui se sont séparées, nous nous sommes mariés en janvier 1972 , j'avais 17 ans et demi et lui 19 ans... Nous voulions réussir là où nos parents venaient d'échouer....

Nous étions pleins d'illusions et pleins de bonne volonté.... Nous avons appris à gérer nos finances, à gérer notre quotidien, à nous connaître mieux encore, à travailler et à vivre la routine au mieux.... il a changé de métier, de fraiseur qu'il était il est devenu cuisinier et l'est encore.... de dactylo que j'étais je suis devenue pour être plus proche de lui, femme de chambres, comme ça nous avions les mêmes horaires et surtout les mêmes jours de congés.

Jamais une dispute, jamais d'ombres à notre relation, je pense que notre amour était fort car c'était le premier....

Mais un jour une femme est venue tout assombrir, elle était plus âgée que moi et plus que lui aussi, elle avait tout essayé dans la vie, tout goûté, et voulait se caser, elle n'était pas timide elle, aussi il s'est laissé tenter, tant et si bien qu'il a fini par passer plus de temps avec elle qu'avec moi...

Petite anecdote, nous travaillions tous les 3 dans le même hôtel , les relations professionnelles étaient extrêmement tendues... aussi un jour je lui ai fait son paquetage et je lui ai dit de s'installer chez elle et de réfléchir et de voir qui des deux il préférait....

Le jour de mes 22 ans il m'annonçait qu'il demandait le divorce. J'ai cru mourir de désespoir, c'était si dur à entendre et à imaginer....

Plus tard il m'a avoué qu'il aurait aimé garder les deux, nous étions tellement complémentaires... elle avait tant d'assurance, elle, qu'il pensait que pour tenir l'hôtel qu'il rêvait d'avoir elle serait plus à même que moi de le faire ....

Depuis il a divorcé à nouveau  après 3 ou 4 gosses ....

J'ai mis du temps à m'en remettre et malgré le divorce je pensais toujours qu'il reviendrait un jour mais ça me pourrissait la vie de toujours attendre et d'espérer en vain....

J'ai failli me suicider, j'ai mis 3 mois avant de réagir... j'étais comme morte, vide...

J'ai perdu 10 kg.

Et puis, un jour, j'ai rencontré un autre homme (4 ans plus tard)  et ce jour là je me suis dit que c'était peut être l'occasion de tourner la page.... mais ça, c'est une autre histoire....

De toute façon Jean Pierre a toujours occupé une place à part dans mon coeur et il y restera à jamais, c'était mon premier amour, celui avec qui j'ai tout découvert et jamais je ne veux l'oublier.... c'était le temps de l'innocence, des illusions et de l'avenir....

à suivre ....