Article deuxième.

Dimanche, mon mari Marc m’a emmenée à Moulins dans l’Allier, chez  son oncle et sa tante (l’un frère de mon beau père, l’autre sœur de ma belle mère).

Nous étions attendus pour le repas de midi avec du foie gras…. Déjà…. !!!!

Le reste du repas était tout aussi délicieux et j’étais ravie de faire enfin connaissance avec ce côté de sa famille que je ne connaissais pas encore. 

 

Il est vrai que ma belle mère a une grande famille et que parmi ses sœurs, je n’en connaissais que 2.

Aurélie, qui habite Lyon et qui est veuve depuis 3 ans.

Ida, qui habite la Belgique et dont le mari est très malade.

Et maintenant Georgette, qui vit à Moulins avec son mari ancien militaire.

Lui fait la collection de pierres, et elle fait du patchwork.

 

Inutile de dire qu’aussitôt le café avalé, nous sommes montées, elle et moi, au premier étage dans sa pièce à coudre et que j’ai pu admirer de splendide couvre lit en patch…. Magnifiquement exécutés et magnifiquement quiltés.

 

J’ai eu droit à une leçon particulière de boutis.

J’ai pu voir tous les outils que devrait posséder une bonne patcheuse.

Et puis nous avons ouvert les placards à tissus…… !!!!!

Des tonnes de tissus de toutes sortes.

Dans une malle en bois, il y avait plein de petits coupons. Elle m’a fait choisir ceux que je voulais emporter. Je n’osais pas dire oui à tous, alors j’ai pris ceux qui correspondent aux travaux en cours, c'est-à-dire, les rouges, les verts et les neutres.

J’ai pas osé feuilleter tous les magazines qu’elle avait…. Mais une prochaine fois surement.

Pour résumer, je suis revenue à la maison avec :

-         des coupons de tissus rouges, verts, beiges.

-         Des petits ouvrages commencés et abandonnés,

-         Des blocs de patch finis, mais dans les tons bleus, donc à mettre de côté,

-         Un cadre à quilter, en plastique, démontable rectangulaire,

-         Et plein d’idées dans la tête.

 

Ce qui fait que malgré le brouillard de ce dimanche, j’ai passé une très agréable journée.