Ce jeudi notre club se réunissait avec tous les groupes de patchwork, ceux du lundi, du mardi matin, du jeudi après midi et soir et du vendredi après midi, en compagnie de 3 animatrices de l'association locale de peinture sur soie et feutrage. 

4 ateliers étaient programmés pour offrir un maximum d'occupation à toutes. 

Je m'étais inscrite sur la peinture sur soie et sur le feutrage. 

Nous avons commencé par la peinture sur soie au micro ondes... extrèmement facile et vite fait... on trempe la soie dans un liquide (moitié eau moitié vinaigre blanc) ensuite on la positionne commeon veut, plissée, pliée,ou froisssée comme j'ai choisi de le faire..... on met une goutte de ci, une goutte de ça... bref on met les couleurs qu'on veut, au petit bonheur la chance... ensuite on retrempe dans le même liquide, puis on couvre le récipient et hop 3 ou 4 minutes au micro ondes et c'est fini... 

On découvre alors un chef d'oeuvre ou pas !!! j'aime bien le mien, puis on le laisse sécher tout seul ou au sèche cheveux et voilà.... 

-bordeau, rouge vif et vert sapin.... 

DSCN6488

 

Ensuite j'ai essayé la peinture sur soie au sel, mais ça a séché trop vite et le sel n'a pas fait son effet et mon aurore boréale va aller au panier... 

L'après midi j'ai participé à l'atelier de feutrage de laine.... 

On choisit ses couleurs, on tire des filaments fins des mèches de laines mérinos, en les pose bien serrés sur un papier à bulles, lui même sur une serviette (pour pas faire trop la cochonne!!!) après on mouille à l'eau savonneuse (savon de marseille neutre), quand tout est bien mouillé, on pose dessus un autre papier à bulles, les bulles toujours du côté de la laine, dessus comme dessous, on presse tout doucement en partant du centre pour faire glisser l'eau en trop, et commencer à coller les mèches, ensuite on presse plus fort avec le plat de la main puis on enlève le papier bulles du dessus et celui de dessous on le roule bien serré en emprisonnant les mèches. 

On obtient un boudin qu'on presse le plus fort possible pour en éliminer le plus d'eau possible. Puis on l'enroule dans un store en bambou ou quelque chose d'approchant, et on roule on roule on roule, 70 fois pour faire un pré feutrage... 

Nous voila avec un morceau de feutre qu'on a découpé en plusieurs pièces pour s'échanger. 

Puis nous sommes passées à l'étape suivante qui consiste à dresser le fond de notre oeuvre, toujours en tirant des filaments des mèches de laine, cette fois on met une couche verticale puis une couche horizontale assez épaisses, quand on est contente de son fond on place les petits morceaux récupérés à droite et à gauche et on commence à créer son chef d'oeuvre.... 

Comme j'avais pris un petit morceau  blanc avec un peu de noir et de gris, j'ai aperçu dans ce morceau un petit arbre j'ai donc décidé de créer un paysage autour de cet arbre.... 

Et pour me démarquer des autres j'ai choisi de le faire rond.... 

Une fois que le tableau est préparé on mouille, et on fait la même opération que précédemment avec le papier bulle et le store sauf que cette fois ci on feutre réellement, alors c'est 100 fois dans un sens, on ouvre notre oeuvre, on la tourne d'un quart de tour, on re enroule, on malaxe encore 100 fois, en ouvre on retourne notre oeuvre encore d'un quart de tour, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'on ai tourné le tableau 4 fois.... ça fait  qu'on a malaxé notre store 400 fois sans compté l'étape précedente... c'est physique.... 

et voilà mon oeuvre 

DSCN6489