Vendredi 10 juin, départ de bonne heure pour la Lozère (7 h du matin) et environ 1 h 35 plus tard j'arrivais pas trop fraîche mais dispo pour une journée d'atelier animé par Sabine. 

Accueillie par Corinne de la Mercerie Au fil du temps, à Prunières, je me suis installée avec 11 autres passionnées dans l'atelier pour réaliser un sac "mon compagnon d'atelier" plein de poches, des fermetures éclairs etc.... 

Première étape, choisir dans la boutique mes tissus.... que de choix, et justement mon choix se porte sur un tissu mi lin mi coton (je crois) rouge à carreaux, et un autre en coton à toutes petites fleurs rouges bien sûr. Si je l'avais pu j'aurais bien acheté un peu de tous ces jolis tissus que j'admire souvent sur internet et que j'avais là sous les yeux. 

Cet atelier était annoncé pour les non débutantes, et bien que je pratique la couture depuis toujours, je couds en solitaire et je ne me sentais pas trop sûre de moi quand à mes capacités de couturière. 

Dessiner les gabarits des pièces, ça je maîtrise assez avec le patchwork. 

Découper les formes sur mes tissus ça c'est une autre histoire, je me trompe souvent dans mes mesures qu'une fois les ciseaux en mains le doute m'assaille souvent. 

Et nous voilà toutes à découper, coudre selon les instructions de Sabine... Parfois on s'égare, on se trompe mais les copines sont là pour nous remettre sur le bon chemin. Chacune à son tour d'expliquer une astuce non comprise ou pas assimilés. 

Pour ma part, ma toute nouvelle machine à coudre étant du voyage, j'ai pu enfin la prendre en main bien plus qu'à la maison... Le rythme était soutenu et il n'était pas question que je prenne du retard à cause d'une machine à coudre... Très vite je me suis aperçue qu'une machine presque dernier cri offrait beaucoup d'avantages. Notamment celui de coudre régulièrement, et facilement sans trop de fatigue grâce à la touche de marche en haut et donc sans la pédale (ce qui est bien mieux pour mon dos). J'en ai appris des trucs sur cette machine en une journée. 

La matinée file vite et l'ouvrage avance bon train. 

Petite pause pour déjeuner sur le pouce, chacune ayant apporté de quoi se sustenter. Comme chaque fois que je suis en stage ou très concentrée, je mange peu et c''est très bon pour mon régime (ce que me confirmera ma balance le lendemain).

Très vite nous reprenons notre ouvrage et parfois la fatigue se fait sentir, et les explications nous échappent. 

Chacune voudrait bien terminer son sac avant la fin... 16 h : il reste encore le montage final à faire et c'est pas une mince affaire, car c'est un peu complexe. 

17 h : certaines sont parties, d'autres s'acharnent à essayer de terminer. 

17 h 30 : Sabine nous montre comment faire le montage final... houlalala ça n'a pas l'air simple.... Nous prenons nos tél ou nos appareils photos pour filmer l'étape.... 

Je ne suis pas sûre d'avoir tout compris, mais avant le montage final il me reste une poche à fixer et là c'est l'erreur, je coupe sur le trait sans laisser la marge de couture... je dois défaire, ma poche est trop minable... il me manque du tissu à cette poche, je décide de lui faire un rajout, ça donnera un genre, mais je multiplie les gaffes, je sens que je me déconcentre et à 18 h je mdécide d'arrêter là, sinon je vais tout saccager mon ouvrage... je deviens fébrile et je sais qu'il est temps de mettre un point final à ma journée, d'autant plus qu'il me reste 1 h 36 d'autoroute à faire pour retrouver ma maison et avec l'aller du matin et les 9 heures environ de travail, je pressens que le retour sera exténuant. 

Je range tout à mon grand désespoir car je n'ai pas trop compris le montage de fin... je ne suis pas sûre d'y arriver toute seule chez moi, et je voudrais bien terminer mon sac pour faire bisquer mes copines lundi au patch et mardi à la JA à Ceyrat !!! (c'est pas beau je sais mais c'est humain !)

Le temps d'acheter les dernières fournitures qui me seront nécessaires, de charger la voiture, de prendre de l'essence à St Chély, j'arrive à la maison à 20 h complètement vidée. 

Heureusement mon chéri a préparé le repas et a pensé à mon régime... yes... 

Toute la nuit j'ai pensé aux finitions mais une Assemblée Générale samedi matin m'a empéchée de me remettre à l'ouvrage. 

L'après midi je suis trop fatiguée et j'en profite pour me reposer un peu sur mon canapé avec des revues ... de couture et de patch... bien sûr. 

Le soir j'ai essayé le montage et j'ai bâti pour pouvoir retourner mon sac avec sa doublure et voir ce que ça donne, il me faudra 2 essais pour que ça soit dans le bon sens.... et encore d'après les photos envoyées à Sabine, il parait que ma trousse du milieu devrait être devant derrière,  tant pis, je vais appliquer une nouvelle poche de l'autre côté comme ça l'illusion sera complète, je ne redéfais plus mon ouvrage... 

Ce matin dimanche j'ai tout repris, ajouté aussi une poche à l'intérieur, tout cousu, cet après midi j'ai fignolé, cousu des boutons recouverts de mon tissu fleuri (faits pas Sabine vendredi) rajouté, après une fouille complète dans mes boîtes à trésors, des etiquettes en bois, etc...  et hop j'ai un superbe sac de couture ou de patch pour m'accompagner partout. 

Vous voulez le voir ? 

DSCN8889DSCN8890

DSCN8891DSCN8892

DSCN8893

 

Il vous plait ? voir sur le site d'au fil du temps quand il y aura d'autres ateliers, et aussi sur le blog de Sabine Benoit (un petit bout de fil), vous y découvrirez en plus d'autres merveilles.