Il serait peut être temps que je parle de mon remariage de l'an dernier.

A l'époque je ne tenais pas de blog, donc j'ai pas pu évidemment en faire le compte rendu.

Maintenant je vais réparer cette lacune, et raconter comment ça s'est passé.

Tout a commencé, un jour de mars ou avril de l'année dernière, je ne sais plus très bien quand, mais on va très vite situer le moment crucial.

Monsieur venait de faire sa déclaration d'impôts et à l'estimation du montant à payer, il a constaté que si nous étions mariés, il n'en aurait pas payés (des impôts!!!)

Alors, moi qui lui avais demandé plusieurs fois, pourquoi on ne se mariait pas, j'ai été surprise de l'entendre me dire que ça serait peut être plus raisonnable de rendre officielle une union qui durait depuis 4 ans...

J'en suis presque tombée à la renverse. Je ne m'y attendais plus et n'y croyais plus guère.

Donc, une fois la décision prise de se marier, restait à décider d'une date et savoir comment, où et avec qui ... (la fête, pas le mariage, parce que là il savait avec qui : MOI)

Nous étions donc vers avril et je savais que j'avais très envie de faire une méga fête pour mes 50 ans !! et oui 50 !!

J'ai donc tout naturellement proposé la date de mon anniversaire pour regrouper celui-ci avec le mariage.

Mon anniversaire étant le 25 juillet, ça tombait un dimanche. Tout allait bien, nous allions choisir le samedi 24 juillet pour le mariage, et dans la foulée fêter mon demi siècle d'existence.... Le passage de témoin se situant juste à minuit entre le mariage et mon anniversaire.

Aussitôt dit, aussitôt fait.

Marc, sans attendre quelques jours, pour voir s'il maintenait sa décision, a pris le tél et a annoncé à tout le monde la grande nouvelle...

Tout allait vite, mais il fallait bien car vu la date assez proche de l'événement, il n'y avait pas une minute à perdre.... mai, juin et juillet pour tout préparer.

Qui inviter ? Où les inviter ? Et quelle fête organiser pour l'occasion ?

Nous avons dressé une première liste, elle s'est remplie sans aucun problème et même un peu trop....

Nous avons dû faire des choix,  en repensant à nos précédentes expériences du genre.

La famille proche : parents, frère, soeurs, beau frère, neveu, nièces, enfants.

Voila pour la famille !

Pour les amis, pareil nous avons trié par affinité, et n'avons gardé que ceux avec qui nous nous sentions bien l'un comme l'autre.... pas envie d'avoir des bofs à ce mariage !!! donc ceux qui ne pouvaient pas voir l'un ou l'autre de  nous deux on les a éliminés...

Nous nous sommes retrouvés avec une liste d'environ 80 personnes. Pas mal.

Ensuite quelle fête organiser ?

Comme je voulais quelque chose de simple et de très convivial, j'ai proposé un buffet, dans le genre grand pique nique dans mon jardin !!!!

Je savais que j'arriverai à faire un buffet avec tout plein de bonnes choses à manger, où chacun viendrait picorer à sa guise, remplir son assiette et aller manger dans le coin qui lui conviendrait....

Pas de  grandes tables, numérotées, avec le nom des personnes et des places choisies par nous, au risque de laisser pendant des heures, des personnes qui ne se supporteraient pas l'une en face de l'autre. Nous voulions que chacun puisse bouger selon son envie et parler à qui bon lui semble.

Donc , j'ai opté pour le buffet, et comme ça serait en été , le premier juste après celui de la grande canicule de 2003, je choisirai des choses qui supportent la chaleur et qui ne risquent pas de tourner.... donc pas de mayonnaise, ni de gâteaux avec de la crème. Tant  pis pour ma pièce montée, je m'en passerai. C'est plus prudent.

Pas envie de retrouver toute la noce aux urgences de Riom le lendemain matin !!!!

Pour le lieu, Marc m'a convaincue que la salle polyvalente de Ménétrol serait mieux que notre jardin, surtout en cas de pluie....

Bon d'accord, va pour la salle polyvalente, bonne occasion pour enfin la visiter en entier ....

Pour commencer, aller à la mairie pour  prendre RV  pour faire le dossier de mariage.... et savoir toutes les démarches à faire.... comme ci je n'avais pas déjà répété avec mes deux autres mariages ? mais bon je ne me rappelais plus trop....

Pour la date, c'est OK, il y a déjà un mariage ce jour-là, comme çà Monsieur le Maire ne se déplacera pas pour rien.

Le 1er étant programmé à 15 h, j'opte pour 17 h, ça nous laisse le temps de tout finir de préparer (enfin je l'espérais) et de me préparer moi-même .

Et puis avec un mariage vers les 17 h, on tombe très vite sur l'heure de l'apéro, puis on enchaine avec le buffet et comme ça pas de perte de temps et tout le monde sera content et n'aura pas le temps de crier famine.

Je fais le dossier, je demande si on peut avoir la salle, et  le prix bien sûr.

Impeccable, l'autre mariage, n'a pas besoin de la salle, ils font  bien plus  grandiose, avec calèche et sûrement un dîner avec traiteur incorporé dans un chateau du coin.

Le prix est tout à fait raisonnable,  la petite salle pour environ 80 personnes est à 60 euros (je crois) et pour réserver la cuisine avec, ça monte dans les 120 euros en tout. Très raisonnable.

La date et l'heure sont retenues,les invités choisis, les invitations sont lancées.

Reste à dresser un buffet convenable et à estimer le budget pour celui-ci, comme pour notre toilette.

Venons-en à la toilette, qu'allons nous bien pouvoir porter pour cette occasion ?

Marc aimerait bien un joli costume avec une veste col Mao, peut être blanche avec une superbe chemise bleue clair brillante. Pourquoi pas ?

Petites visites dans les boutiques du coin, bof y a pas grand chose de beau, et quand il y a c'est vraiment pas dans nos moyens.

J'aimerais bien aussi une longue tunique en coton blanche ou écrue avec un pantalon assorti pour m'allonger et m'affiner (si c'est possible)

Après avoir tourné un peu partout, nous ne trouvons toujours pas la tenue idéale pour la cérémonie.

Petit tour à Vichy, là nous trouvons, mais nous décidons de nous incliner devant les prix prohibitifs.

Je trouve une tunique, en coton, blanche, avec un pan en biais, chez babou  pour 10 euros !!! je l'achète me disant qu'après tout, comme c'est une soirée cool que je veux, ça ira bien et ainsi pas de regret sur une tenue que je ne pourrai sûrement pas reporter ensuite.

J'ai ensuite trouvé dans une braderie un pantalon en coton, crêpe, blanc large (3 euros). Tout à fait ce qu'il me faut pour être à l'aise toute une journée et toute une nuit de chaleur.

Pour Marc nous trouvons à Riom (c'était bien la peine d'aller aussi loin) un pantalon en lin beige, et une jolie chemise en lin aussi beige avec des rayures bleues et rouges. Parfait.

Nous avons choisi comme couleurs principales pour ce mariage, le bleu clair et le grenat.

Donc sa tenue ira très bien, nous ressortons d'un tiroir une très jolie cravate, avec des motifs du désert et d'autres  motifs dans des teintes bleues et grenat... Superbe. (à voir)

Nous annonçons à tous nos invités que nous désirons un mariage champêtre et que la toilette n'est pas obligatoire. Comme ça pas de frais à faire pour pouvoir venir à notre mariage.

Tous les jours, je note sur un calepin  tout ce qu'il reste à faire, je raye ce qui a été fait, et sur un  autre cahier je note au fur et à mesure tout ce qu'il faut acheter, se procurer, emprunter,  fabriquer, bref j'organise tout pour que le jour J tout soit le mieux possible.

J'aimerais tant que ça soit une journée parfaite.

Entre temps, je brode 80 sachets de dragées, sur du galon à broder, couleur bis, 80 sachets à broder un M et un H entremêlés, en bleu et rouge, avec deux alliances  dorées en fils DMC brillant,  un petit ruban bleu ou grenat pour nouer le tout et voilà, des jours et des soirées à broder pour mes invités, jusqu'à l'écoeurement....

Les jours passent vite.

Nous avons aussi choisi nos témoins.

Marc demande à son copain JC (Jean Christophe, ou Jésus Christ !!!)) avec qui il va à la piscine et moi je me décide pour ma fille aînée. Caroline.

Ha oui, il faut aussi aller choisir les alliances.

Comme je fais de plus en plus d'allergie à tout, et surtout aux bijoux, j'ai du mal à trouver une belle allliance fantaisie, pas chère, parce que je ne la porterai pas souvent et pas longtemps, si je ne veux pas être couverte d'eczéma....

Pour la choisir, nous manquons prendre un PV, pour sationnement sur une place d'handicapé. C'était ma voiture, et Marc n'avait pas mis son macaron !!!

La liste des plats à cuisiner et à préparer est prête, en gros. De toutes façons c'est simple : plein de saladiers avec dans chacun un ingrédient pour faire des salades composées. Dans l'un les oeufs durs, dans un autre, des haricots verts, un autre les tomates, un autre le riz cuit, la macédoine, les radis, les concombres, les nouilles, le taboulé, etc.... comme ça si quelqu'un n'aime pas quelque chose, il peut l'éviter et tout le monde y trouve son compte. Les sauces à part, il y en a pour tous les gouts, fines herbes, cocktail, au citron, allégées, ketchup, etc....

Des charcuteries, de tranches de viandes froides.

Une multitude  de cakes de toutes sortes (d'après les cakes de Sophie, merci Karine) , il y en aura aux pruneaux et noix, d'autres au chèvre, courgettes , pommes de terre et fromage, aux épices, au gingembre, à la rose, aux tomates confites etc....

Des pizzas, achetées, et d'autres faites maison.

Des quiches.

Du fromage.

Des salades de fruits, faites avec des melons de toutes origines, de cavaillon, d'espagne, des verts, des pommelés, des jaunes et aussi de la pastèque. Hummm c'est bon et raffraichissant.

De la pompe aux pommes.... des gâteaux au chocolat

Prévoir des cartons  de vins, des rouges, des rosés, du blanc, ne pas oublier le vin à la méthode champenoise super bon du coin....  Plus exactement de l'Abbaye de Chauriat.

Le café, des thés divers, des tisanes, pffffff j'en dors plus....

Ha, Marc tient absolument à une soupe à l'oignon pour le petit matin. Donc prévoir de la faire à l'avance, la mettre en bouteilles, la congeler, pour la sortir au moment opportun. Ainsi je me consacrerai à mes invités et je ne cuisinerai pas au dernier moment pour ceux qui resteront.

Le jour J approche, nous  sommes à une semaine.

Une amie, Nathalie, vient pour faire le point avec nous,  elle va nous  faire des fleurs en papiers bleues et grenats pour notre déco, et on décide aussi de faire un lâcher de ballons juste après la cérémonie. Elle s'occupera de tout.  Le matériel de gonflage, le gonflage proprement dit, les étiquettes à attacher aux ballons avec le jour de la cérémonie, nos noms et un petit mot pour demander à ceux qui trouveraient nos ballons de nous renvoyer la petite carte à l'adresse indiquée, en nous disant le lieu de la trouvaille,  un petit cadeau est promis en récompense.... je ne sais pas encore ce que j'offrirai...

Je veux aussi décorer la salle avec du blé, c'est la bonne saison et me voila partie à travers champs pour prélever par-ci par-là quelques épis  afin d'en faire une belle gerbe.

Ha j'oubliais le bouquet de la mariée.

Je vais voir un fleuriste , pfffffffffff c'est pas donné, je veux un petit panier fleuri.... pour changer des autres fois !!!!

Nous n'arrivons pas à nous entendre, elle n'a pas l'air de comprendre ce que je voudrais, alors je décide de me le faire moi même....

Un peu de blé, (encore), de la lavande, des roses, et un panier de récupération , un peu de ruban de tulle et je devrais tenir le bouquet idéal.

La semaine précédant notre mariage, nous sommes en Lozère, pour un stage de chant, avec le groupe vocal de Marc et un autre groupe de Paris.

Nous en profitons pour destresser et oublier un peu les préparatifs. Et souffler avant le grand jour.

C'est un peu le voyage de noces, avant la noce !!

Le dernier soir, nous chantons  dans la chapelle du petit village qui nous accueille.

L'après midi il y a eu un mariage. J'admire les panières posées ou oubliées sur un banc, (si j'ai le temps j'en ferai des pareilles) qui contenaient des pétales de roses.

Et ho joie, sur les accoudoirs des bancs il y a des petits bouquets de lavande accrochés. Je récupère !!!!

Je laisse la belle gerbe de lavande sur les cierges, je pense que monsieur le curé sera bien content de les garder quelques jours, pour décorer son église. Je suis pas une sauvage, je prends mais j'en laisse aussi.....

Mon panier de mariée sera fait en partie avec la lavande de la Lozère....

Plus le jour approche, plus je suis fatiguée. Je cours partout pour tout finir et tout réunir.

Il y a des cartons partout à la maison, les uns avec les ustensiles indispensables pour la "réception", les autres avec tout le reste au fur et à mesure que j'y pense...

Quelques jours avant je prépare des litres de sangria  et des litres de punch.  Je mettrai les fruits juste la veille, et bien sûr chaque  jour je goute pour m'assurer que les mélanges travaillent bien et que les breuvages prennent bien le bon goût que je désire.  

Ca y est, tout est prêt, je vais chercher les clés de la salle le vendredi matin.

Avec Nathalie et ma belle soeur Corinne, nous allons en fin d'après midi organiser notre salle.

Déco, dispositions des tables des invités, de celles pour le buffet.

Installer la chaine stéréo pour les musiques d'ambiance. Marc a fait des montages de musiques pour danser.

Remplir les frigos.  Charger à la maison tout le nécessaire, décharger à la salle.

Ce soir là je me couche très tard, j'ai pas sommeil pourtant je suis crevée.

Le lendemain matin, retour à la salle, cette fois il faut s'y mettre dare dare, ma fille Caroline vient nous donner un coup de mains.

Nathalie gonfle les ballons pour le lâcher  de l'après midi. 

Caroline en profite pour m'annoncer que dans quelques mois je serai grand mère !!!

Ha ben voila, ça me coupe les jambes, et la cafetière en déborde !!!!

Je crois qu'il est temps de me reposer un petit peu, pourtant je suis enchantée de cette nouvelle et de ce cadeau de mariage... génial à peine mariée je vais être grand mère, et Marc, jeune marié, jamais papa, qui sera grand père d'un coup.... pas le temps de souffler !!!

Petit retour à la maison, un dernier conseil à mes aides et il est temps pour moi d'aller chez la coiffeuse de Ménétrol, qui doit me faire une tête convenable pour ce jour particulier.

Je ne sais pas ce que je vais faire faire, mais je lui fais confiance, une couleur, ça c'est obligé, un  balayage pour éclairer le tout, et les cheveux remontés derrière pour dégager le cou, pour ne pas avoir chaud, et le dessus un peu fou fou  pour faire moins sévère et  me grandir.

Ouf, je me repose un peu. j'en avais bien besoin.

Le résultat est pas mal, bon d'accord je suis presque blonde, moi qui me voulais rouquine mais c'est quand même joli.

Elle me prête des épingles brillantes pour égayer la coiffure, j'ai rajouté des petites fleurs bleues, pour assortir à la tenue de Marc, et puis il parait qu'il faut avoir quelque chose de bleu, de vieux, de prêté et de neuf pour ce jour là, je crois que j'ai tout ce qu'il faut.

Je rentre à la maison, me change, enfile ma "tenue" de mariée, vais vite au jardin couper quelques roses, car j'ai pas fini mon bouquet. Ouf, c'est fait et c'est très joli.

Et puis on file vite à la mairie, il parait qu'on nous y attend déjà. Nous accueillons nos invités.

Que de monde !!!!  Je ne sais plus où donner de la tête. Je suis émue.

Ca y est tout le monde est prêt.

 

Mes deux filles sont magnifiques dans des robes longues, simples mais chics et dans les mêmes tons de bordeaux  (elles les avaient déjà)   on aurait voulu le faire expres on n'y serait pas arrivé.

C'est un copain de boulot de Marc qui va nous marier.

La salle des mariages se remplit, on va commencer.

Quelques moments étonnants ou surprenants comme celui où Monsieur l'adjoint énumère nos noms prénoms et nos précédents divorces respectifs.... Ha si j'étais une petite souris, je me cacherais bien dans un trou pour disparaitre, tellement  c'est étrange et génant d'entendre énumérer , divorcée d'un tel, divorcée d'un autre tel !!!!

Certains de nos invités étaient au courant que j'étais divorcée, tout comme Marc lui même, mais certains ne savaient pas que je l'étais deux fois.

Arrive l'énumération des obligations des époux, ils se doivent assistance... bla bla bla.... et l'éducation des enfants... bla bla bla, là c'est mes filles qui se bidonnent.... 

Et puis le moment fatidique de dire oui, pour Marc ça s'est passé tout seul, pas de problème, il avait pris sa décision il y reviendrait plus.... pour moi j'ai eu un moment de panique.... j'avais pensé à organiser une belle réception, faire plaisir à nos amis et parents, mais est-ce bien raisonnable ce nouveau mariage, alors que les autres n'ont pas marché.... ? Je me suis dis : t'es pas un peu folle de recommencer encore une fois ?

Et puis j'ai dit oui, j'avais pas fait tout ça pour rien quand même !!! lol

Mais mon oui,parait il, avait l'air d'être un oui pourquoi pas ?

Bon tant pis, ou tant mieux c'est fait.

J'ai oublié de parler de l'échange des alliances. Je m'étais brodé un joli coussin d'alliances pour l'occasion (on n'est jamais mieux servir que par soi-même).... en bleu et grenat, comme nous.  J'avais peur que les alliances ne tombent alors j'avais bien serré les noeuds, j'ai bien cru que jamais je n'arriverais à les défaire. A cette époque j'avais constamment des fourmis au bout des doigts (à cause de mon traitement), alors j'arrivais pas à attrapper le bon bout de ruban ... on a bien rigolé.

Signatures des registres, remise du livret de famille, d'un cadeau  : un livre sur la région... les félicitations. Ha j'ai oublié, les photos tout au long  de la cérémonie et après....

Un ami s'est chargé d'être le reporter de cette journée exceptionnelle. 

Décidemment, une journée comme celle-ci, ça  se raconte pas en un seul article, donc je vous dis à bientôt pour la suite des aventures de Huguette et Marc.....

à suivre

(et si j'arrive à mettre d'autres photos ça sera encore mieux).... promis je reviendrai sur cet article pour inserrer de belles photos